Livret 3 : Bien maîtriser le français pour mieux enseigner les mathématiques

Au Tchad, la majorité des écoles sont tenues par des enseignants ayant des niveaux académiques hétérogènes et parfois sans qualification professionnelle requise. Les erreurs constatées dans l’expression écrite et orale de certains enseignants et élèves sont la conséquence logique du déficit de maitrise de la langue française.

Type de ressource

Livrets de formation

Thèmes

Didactique, Primaire

Mentions légales

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 France.

Au Tchad, la majorité des écoles sont tenues par des enseignants ayant des niveaux académiques hétérogènes et parfois sans qualification professionnelle requise. Les erreurs constatées dans l’expression écrite et orale de certains enseignants et élèves sont la conséquence logique du déficit de maitrise de la langue française. Comme toutes les autres disciplines non linguistiques, les mathématiques sont aussi bien enseignées en arabe qu’en français, un des outils d’enseignement au Tchad. Il est probable que l’élève qui ne s’exprime pas bien dans cette langue éprouvera non seulement des difficultés à s’approprier certains concepts, tels que les nombres, les mesures, les opérations, les formes géométriques et la résolution des problèmes pratiques, mais aussi à comprendre les énoncés et les consignes mathématiques.

Submitted on Last update on